Doors

Three Green Gates – Trois portails verts

photo_99_green_gate_3I’ve been wandering around Blois recently, noticing all the different gates (and doors) and trying, unsuccessfullyl so far, to find a photo for the next theme day – shadow and highlight. And now it’s been raining for three days …

Je me promène dans Blois en remarquant tous les portails bien différents et en essayant, sans succès jusque-là, de trouver une photo pour le prochain thème : ombres et lumière. Et maintenant cela fait trois jours qu’il pleut …

photo_99_green_gate_1photo_99_green_gate_2

Sacrilège

photo_95_letter_boxesIt never ceases to amaze me that the people who look after listed buildings in France allow this sort of thing to go on. This monstruosity is in Rue des Carmélites in Blois. The lovely little door below is just next to it.

Je suis toujours étonnée que les monuments historiques permettent ce genre de choses. Cette monstruosité se trouve à la rue de Carmélites à Blois. La jolie petite porte ci-dessous est juste à côté.

photo_96_stone_arch_door

Through the Keyhole – Par le trou de la serrure

photo_27_keyhole_window

I love the way you can see one of the stained glass windows through the open door of the Romanesque church of Saint Denis Amboise. To me, it’s like looking through a keyhole.

J’aime bien le fait qu’on voit l’un des vitraux par la porte ouverte de l’église romane de Saint Denis à Amboise. Pour moi, c’est comme si on regardait par un trou de serrure.

LHostel de Ville

photo_21_hostel_de_ville

In modern day France, l’hôtel de ville is the town hall (the ô indicates that an “s” has disapppeared from the original old French. However, I have never seen a building with Hostel de Ville written on it. This beautiful door is in Orléans but so far I haven’t found any information about its history.

Le circonflex sur le “o” dans hôtel de ville indique qu’un “s” a disparu du vieux français mais c’est la première fois que je vois un bâtiment avec “lhostel de ville” écrit dessus. Cette belle porte se trouve à Orléans mais je n’ai pas encore trouvé d’explication sur son histoire.

The Renaissance Door Opposite – La porte renaissance en face

photo_8_early_renaissance_door

Do you remember yesterday’s Renaissance door? Well, this one pales in comparison. A little facelift would show the sculpted losanges decorated with rosettes and coats of arms and the diamond studding on the door to greater advantage, not to mention the pseudo-ionic capitals on the stone pilasters of each side.

Est-ce que vous vous rappelez de la porte Renaissance d’hier ? Eh bien, celle-ci fait terne à côté. Un peu de rénovation mettrait en valeur les losanges ornés de rosaces et de blasons et les clous à pointe de diamant, sans parler des chapiteaux pseudo-ioniques entre les deux pilastres en pierre de chaque côté.

A Renaissance Door – Une porte renaissance

photo_7_morvilliers

The Latin inscription on the Renaissance door of Hôtel de Morvilliers at n° 1 rue Pierre de Blois, originally built in the 13th century, “USU VETERA NOVA”, means “The new becomes old with use”. Now what do you think they are trying to say?

L’inscription en latin sur la porte renaissance de l’hôtel de Morvilliers, demeure médiévale du 13ème siècle, qui se trouve au 1 rue Pierre de Blois, “USU VETERA NOVA”, veut dire “à l’usage le neuf devient vieux”. Que pensez-vous qu’on essaie de dire ?

The Bishop’s Door – La porte de l’évêché

photo_1_bishops_house

The original bishop’s house in Blois is now the Town Hall (1698 to 1704), a much grander building. The separation of church and State in 1905 forced the bishop to find a new home. A parishioner, Germaine Marcandier donated her house just a stone’s throw away, at n° 2 rue Porte Clos Haut. Although it was probably built in the 16th and 17th century, it was renovated and redocorated by Abel Marcandier after he bought it in 1852 in the composite style of the Second Empire. I think the carriage entrance is quite magnificent.

L’actuel l’hôtel de ville de Blois (1698 à 1704) fut à l’origine l’évêché de Blois, un bâtiment bien plus grandiose que celui-ci. La séparation des églises et de l’Etat, votée en 1905, a forcé l’évêque à trouver une nouvelle demeure. Une paroissienne, Germaine Marcandier, a fait don de sa maison tout près au n° 2 rue Porte Clos Haut. Bien que la maison fut probablement construite au XVI et XVII siècles, elle fut rénovée et redécorée dans le style composite du Second Empire après son achat en 1852 par Abel Marcandier.  Je trouve sa porte cochère magnifique.

 

A Very Strange Window – Une fenêtre très étrange

photo_363_very-strange_window

I have never seen a window like the one in the middle of this photo, that is, a mullion window (with a cross-piece) above a door. From the surrounding stone, it looks like it is an original feature. Taken in Vienne in Blois.

Je n’ai jamais vu une fenêtre comme celle qui se trouve au milieu de cette photo, c’est-à-dire, une fenêtre meneau au-dessus d’une porte. Vue la pierre autour, on dirait qu’elle est d’origine. Photo prise en Vienne à Blois.