Architecture

Postcard #17 – Armenian Houses in Zamosc

18106_armenian_houses_blue_yellow

There are five very colourful 17th century Armenian houses on the market square in Zamosc, whose style combines Italian and oriental influences. The blue house is decorated with a young married couple while the yellow shows a polychrome Virgin of Mary slaying Evil in the form of a dragon. The red house depicts the Archangel Gabriel and a dragon symbolising Evil surrounded by two more reassuring lions. The green house in the last photo has a bas-relief showing the baptism of Christ while the yellow house next to it has very little decoration because it was owned by a simple academy professor.

Il y a cinq maisons du 17e siècle très colorées sur la place du marché à Zamosc, qui ont un cachet aussi bien italien qu’oriental. La maison bleue est décorée d’un couple de jeunes mariés, la jaune représente une vierge polychrome très orientale terrassant le mal qui a pris la forme d’un dragon. La maison rouge s’orne de l’ange Gabriel et d’un dragon symbolisant le Mal, contrecarrés par deux lions rassurants. La maison verte dans la dernière photo est ornée d’un bas-relief représentant le baptême du Christ tandis que la maison jaune à côté possède une façade moins riche car elle appartenait à un simple professeur d’académie.

18108_amenian_houses_red18107_amenian_houses_green_yellow

Postcard #15 – Lublin & Zamosc

This rather strange castle in Lublin in eastern Poland was built in the 16th century and rebuilt in the English neo-gothic style after a fire in the early 19th century. From 1820 to 1945 it was a prison. Its saving grace is a Byzantine chapel which dates back to the 15th century.

Ce château un peu étrange à Lublin qui se trouve dans l’est de la Pologne fut construit au 16e siècle et remanié dans le style anglais neo-gothique après une incendie au début du 19e siècle. Entre 1820 et 1945 c’était surtout une prison. Ce qui le sauve est sa chapelle byzantine qui date du 15e siècle.

We are now just outside the Unesco World Heritage Site of Zamosc. Below is the imposing town hall built in the 16th century and refurbished in the 18th century. The clock tower is 53 metres high.

Nous sommes actuellement à une douzaine de kilomètres de Zamosc inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ci-dessous l’imposant Hôtel de Ville construit au 16e siècle et remanié au 18 e siècle. Le clocher a une hauteur de 53 mètres.

Postcard #10 – Trompe l’œil in Poznan

You may remember my trompe l’œil photo taken in Germany but I think this one taken on Ostrow Tumski (Cathedral Island in Poznan is a whole other dimension. It wasn’t mentioned in either of our guidebooks! Below is Poland’s first cathedral, built in 968 but destroyed and rebuilt several times.

Vous vous rappelez peut-être de ma photo de trompe l’œil prise en Allemagne mais je trouve que celle-ci à Ostrow Tumski (île de la cathédrale) est sur un tout autre plan. Il n’est même pas mentionné dans nos deux guides ! Ci-dessous la première cathédrale polonaise construite en 968 mais plusieurs fois détruite et remaniée.

Postcard from Malta: The Three Windmills – Les trois moulins

1827_xarolla

Today we visited the town of Zurrieq which has four 18th century windmills. The best preserved is Xarolla which has sails and still works, while the others, Marmara, Qaret (2 photos, taken from the back and front) and Salib only have the base and tower left. We didn’t get as far as Salib.

Aujourd’hui nous avons visité la ville de Zurrieq qui possède quatre moulins à vent du 18ème siècle. Le mieux préservé est celui de Xarolla qui a encore ses ailes et fonctionne tandis que les autres : Marmara, Qaret (deux photos, prises de devant et derrière) et Salib, n’ont plus que leurs bases et tours. Nous ne sommes pas allés jusqu’à Salib.

1828_marmara 1829_qaret1829_qaret

Postcard from Malta – Tarxien Temples

1826_tarxien_templeFour megalithic temples built between 3600 and 2500 BC and interconnected were unearthed in 1914. The main temple above is the only known example of a six-apse temple.

Quatre temples mégalithiques construits entre 3600 et 2500 av. J.-C.et reliés entre eux étaient exhumés en 1914. Le temple principal ci-dessus est le seul exemple connu d’un temple à six apsides.

Joan of Arc’s House – La maison de Jeanne d’Arc

This is the house in Orleans where Jacques Boucher, the Duke of Orleans’ finance minister, hosted Joan of Arc when she came to free the city in 1429. Below is the statue of Joan on Place du Martroi.

Cette maison à pans de bois était celle de Jacques Boucher, trésorier général du duc d’Orléans, qui hébergea Jeanne d’Arc lorsqu’elle vint libérer la ville en 1429. Ci-dessous la statue de Jeanne à la place du Martroi.

A Royal Door – Une porte royale

293_royal_doorConsidering that François Ier , the owner and perhaps the design of Château de Chambord was born in 1494 and died in 1547, this door with his emblem, the salamander, must be about 500 years old.

Etant donné que François 1er, le propriétaire et peut-être le concepteur du château de Chambord est né en 1494 et mort en 1547, cette porte qui porte son emblème, le salamandre, doit avoir enviorn 500 ans.

The Lily of the Valley – Le Lys dans la vallée

265_balzac_house

Sunday’s bright sun took us on a bike route to the heart of Touraine and Château de Saché which provided Honoré de Balzac, one of France’s most prolific writers, with the inspiration for several of his novels including Le Père Goriot, Louis Lambert and César Birotteau. From 1825 to 1848 he stayed there regularly, away from the hustle and bustle of Paris and his financial worries, working 12 to 16 hours a day. The idyllic setting of The Lily of the Valley is based on the Valley of the Indre.

La belle journée ensoleillée de dimanche nous a emmené en vélo au cœur de la Touraine au château de Saché qui a été l’un des lieux d’inspiration privilégiés d’Honoré de Balzac. De 1825 à 1848, il rend régulièrement visite à Jean Margonne, propriétaire des lieux. Balzac trouve dans la petite chambre qui lui est réservée le silence et l’austérité qui, loin des turbulences de la vie parisienne et de ses soucis financiers, lui permettent de travailler de douze à seize heures par jour. Le Père Goriot, Louis Lambert, César Birotteau ou encore Illusions perdues sont en partie rédigés ici. Saché sert également l’inspiration de Balzac qui situe son roman Le Lys dans la vallée dans le cadre idyllique de la vallée de l’Indre.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...