Blois castle

Royal Magnolia – Magnolia royale

1852_royal_magnolia

As we drove through Blois yesterday, I saw this beautiful magnolia and thought it would make a great photo with the castle behind so I went back today. Unfortunately, my favourite magnolia below, along the Loire seems to have disappeared.

Lorsqu’on passait par le centre de Blois en voiture hier, j’ai vu cette merveilleuse magnolia. Je me suis dit que je pouvais faire une belle photo avec le château derrière. Je suis donc retournée aujourd’hui. Malheureusement ma magnolia préférée ci-dessous, le long de la Loire, semble avoir disparue.

72_magnolia

A Castle in a Train Station – Un château dans une gare

1840_castle_station

These are three views of Blois Royal Castle inside Blois train station – the Gaston d’Orléans wing (with the Italianate Renaissance façade on the left), the François I staircase during the sound and light show and the Louis XII wing (with the staircase on the left).

22

Sun on the Castle – Soleil sur le château

1838_castle_sunIt is so wonderful to have blue skies at last! A real promise of spring. This is the beautiful italianate façade of Blois Royal Castle.

C’est merveilleux d’avoir enfin du soleil ! Une vraie promesse de printemps. Voici la belle façade de style renaissance italienne du château de Blois.

All Rugged Up – Tout emmitouflé

1817_monthly_brocanteWe weren’t sure, considering the snow and temperatures over the last few days, whether there would be many people at the monthly second-hand/antiques market, but there was a surprising turnout – and enough to pick up the very good etching below of the François I staircase in Blois Castle for 15 euros.

Etant données la neige et les températures ces derniers jours, nous n’étions pas surs de trouver beaucoup de monde à la fois à la brocante mensuelle de Blois mais finalement on était agréablement surpris par le nombre de marchands qui étaient suffisants pour que je trouve la jolie gravure ci-dessous de l’escalier François I au château de Blois pour 15 euros.

1818_etching_blois_castle

Fine Detail – Le moindre détail

0318_painting_detailThis recently restored oil painting by Marie-Philippe Coupin de La Couperie (1773 – 1851), now hanging in Blois Castle, is entitled “Valentina of Milan at the tomb of her husband Louis d’Orléans”.

Valentina Visconti, daughter of Gian Galleazo Visconti, Duke of Milan, married her cousin, Louis d’Orléans, in 1389. She was the reason behind the claims of Charles d’Orléans,then Louis XII, his sons and grandsons to the Duchy of Milian. After her husband was assassinated on 23rd November 1407, she withdrew to Blois where she died on 4th December 1408. If you would like to read more about this fascinating women, click here to read a very interesting account by fellow blogger Susan from Days on the Claise.

 

Ce tableau au fin détail par Marie-Philippe Coupin de La Couperie (1773-1851), récemment restauré, est intitulé “Valentine de Milan au tombeau de son époux Louis d’Orléans”.

 

Valentine Visconti, fille de Jean-Galéas seigneur de Milan, épouse son cousin Louis d’Orléans en 1389. Elle est à l’origine des revendications de Charles d’Orléans, puis de Louis XII, ses fils et petits-fils, sur le duché de Milan. Après l’assassinat de ce dernier (23 novembre 1407), elle se retire à Blois où elle meurt le 4 décembre 1408. 

L’Orangerie

I’ve missed a couple of posts due to overwork and dismal weather but today we had a celebratory lunch at l’Orangerie in Blois opposite the castle.

J’ai manqué deux jours de photos à cause d’une surcharge de travail et du temps triste mais aujourd’hui nous avons marqué un anniversaire en déjeunant à l’Orangerie à Blois en face du château.

The Royal Porcupine – Le porc-épic royal

259_royal_porcupineI had seen this porcupine several times above the door at Hôtel Sardini, a 16th century town house in Blois but only learnt yesterday during heritage weekend that it is the “genuine” model used for Louis XII’s emblem in Blois Castle.

J’avais vu ce porc-épic plusieurs fois au dessus de la porte de l’hôtel Sardini construit au 16ème siècle dans la rue Puits Châtel à Blois mais j’ai appris hier au cours d’une visite guidée dans le cadre des journées du patrimoine que c’est le bas-relief “authentique” qui a servi de modèle à l’emblème de Louis XII dans le château de Blois.

This House is in Blois? – Cette maison est à Blois ?

201_pignon_bloisI was very surprised when I came across this house this evening on my way back by back from eating an ice cream next to Blois Castle (see below). It’s not the shape you usually see here!

J’étais très surprise lorsque je suis tombée sur cette maison ce soir en rentrant en vélo du centre ville après avoir mangé une glace devant le château de Blois (ci-dessous). Ce n’est pas ce qu’on a l’habitude de voir ici !

Castel Macé – Le Castel de Macé

66_belvedere

This original piece of architecture in the village of Macé has an interesting history. Pierre Hague bought the property in 1874 and made significant alterations. He added a belvedere formed by a dome made from 4 curvel panels, topped by a skylight surrounded by a circular balcony and covered with a copper roof in the shape of an onion dome.

Pierre Hague was both an artist and an eccentric. He took part in the Algerian military campaign of 1843 under the Duke of Aumel (4th son of Louis-Philippe). The turret was no doubt inspired by North African architectutre.

He commissioned the sculpted door below which is a reproduction of one of the doors in the François I wing of Blois Castle (note the salamander). It is typical of the neo-renaissance style of the Castel. The Latin inscription carved in pink marble beneath the lintel reads “Tandem quiesco”  – Peace at last.

Cette construction avec son architecture originale se trouve dans le village de Macé. Son histoire est intéressante. Pierre Hague achète la propriété en 1874, la transforme et y ajoute un belvédère formé d’un dôme à 4 pans arrondis, coiffé d’un lanterneau entouré d’une balustrade et surmonté d’un toit en cuivre en forme de bulbe.

Artiste et homme très original, il avait fait les campagnes d’Algérie (1843) avec le duc d’Aumale (4ème fils de Louis-Philippe). Ce belvédère a sans doute été inspiré par l’architecture d’Afrique du Nord.

Il fait ouvrir la porte « sculptée » ci-contre. Elle reproduit l’une des portes de l’aile François Ier du château de Blois (remarquez le salamandre) et représente le style neo-renaissance de la maison. Sous son linteau est inscrite sur un marbre rose la devise latine « Tandem quiesco » – Enfin je me repose.

64_neo_classical_porch65_close-up_porch

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...