Postcard from Cyprus – Salamis Ruins

72_cyrpus_salamisI wanted blue skies, sun and interesting things to see. We’ve found them in Cyprus! These are part of the Salamis Ruins in the north of Cyprus (the Turkish part). It was the capital of Cyprus up until  the 4th century BC and contains many Roman ruins. Ayios Ephiphanios Basilica was the last basilica to be built in Cyprus (about 400 AD). It was destroyed in the 7th century after the Arab raids.

Je voulais un ciel bleu, du soleil, et des choses intéressantes à voir. Nous les avons trouvés à Chypre ! Voici une partie des ruines de Salamine dans le nord du Chypre (la partie turque). Salamine était la capitale du Chypre jusqu’au 4ème siècle avant Jésus Christ et a laissé beaucoup de ruines romaines. La basilique de Ayios Ephiphanios faut la dernière basilique construite à Chypre (vers 400 après JC. Elle fut détruite au 7ème siècle  pendant les invasions turques.

Three Spring Flowers – Trois fleurs de printemps

71_mimosa.;jpgI took all three photos today. The first is mimosa, quite stunning this year; the second is magnolia and the third is cowslip which is very late.

J’ai pris les trois photos aujourdhui. La première c’est du mimosa, vraiment beau cette année ; la deuxième du magnolia et la troisième du coucou qui est bien en retard.

72_magnolia73_cowslip

Two Little Finches – Deux petits verdiers

70_torchpotsWith the warmer weather last week, our garden birds seemed to have left our sunflower seeds alone but today I saw these two little green finches scrabbling around. A crested tit turned up a bit later but he was a bit more timid so I couldn’t take a photo. The yellow flowers in the background are forsythia and the pink ones are early japonica.

Avec les températures plus douces la semaine dernière nos oiseaux de jardin semblaient avoir abandonné nos graines de tournesols mais aujourd’hui j’ai vu ces deux petits verdiers raclant le fond. Plus tard un mésange huppé est arrivé mais il était plus farouche et je n’ai pas pu le photographier. L’arbuste à fleurs jaunes est un forsythia et celui à fleurs roses est un cognassier du Japon précoce.

Blois in Spring – Blois au printemps

68_blois_printempsThis photo was also taken from the bike path in Blois yesterday. In another month, those trees will completely obscure the view.

Cette photo est également prise depuis la piste cyclable à Blois hier; Dans un mois, les arbres en premier plan cacheront totalement la vue.

A Boat and a Bough – Une barque et une branche

67_boat_bough

Just look at that sun and blue sky! It was 22°C today and we were back on our bikes for the first time this year. This was taken during our tea break opposite Cour-sur-Loire.

Regardez ce soleil et ce ciel bleu ! Il faisait 22°C aujourd’hui et nous avons chevauché nos vélos pour la première fois cette année. J’ai pris la photo pendant notre pause-thé en face de Cour-sur-Loire.

Castel Macé – Le Castel de Macé

66_belvedere

This original piece of architecture in the village of Macé has an interesting history. Pierre Hague bought the property in 1874 and made significant alterations. He added a belvedere formed by a dome made from 4 curvel panels, topped by a skylight surrounded by a circular balcony and covered with a copper roof in the shape of an onion dome.

Pierre Hague was both an artist and an eccentric. He took part in the Algerian military campaign of 1843 under the Duke of Aumel (4th son of Louis-Philippe). The turret was no doubt inspired by North African architectutre.

He commissioned the sculpted door below which is a reproduction of one of the doors in the François I wing of Blois Castle (note the salamander). It is typical of the neo-renaissance style of the Castel. The Latin inscription carved in pink marble beneath the lintel reads “Tandem quiesco”  – Peace at last.

Cette construction avec son architecture originale se trouve dans le village de Macé. Son histoire est intéressante. Pierre Hague achète la propriété en 1874, la transforme et y ajoute un belvédère formé d’un dôme à 4 pans arrondis, coiffé d’un lanterneau entouré d’une balustrade et surmonté d’un toit en cuivre en forme de bulbe.

Artiste et homme très original, il avait fait les campagnes d’Algérie (1843) avec le duc d’Aumale (4ème fils de Louis-Philippe). Ce belvédère a sans doute été inspiré par l’architecture d’Afrique du Nord.

Il fait ouvrir la porte « sculptée » ci-contre. Elle reproduit l’une des portes de l’aile François Ier du château de Blois (remarquez le salamandre) et représente le style neo-renaissance de la maison. Sous son linteau est inscrite sur un marbre rose la devise latine « Tandem quiesco » – Enfin je me repose.

64_neo_classical_porch65_close-up_porch

 

The Castle Dovecote – Le colombier du château

63_pigeon_loft

This magnificent dovecote was once part of the castle in Saint-Denis-sur-Loire. Unfortunately it is gradually disintegrating and it doesn’t seem that there is a project underway to save it.

Ce magnifique colombier faisait partie du château de Saint-Denis-sur-Loire. Malheureusement il est en train de s’écrouler et il ne semble pas de projet pour le sauver.

The Antler Bell – La cloche aux bois

62_eleven_a

I think this must get a lot of points for originality. We saw it somewhere between La-Chaussée-Saint-Victor and Saint-Denis-sur-Loire.

Beaucoup de points pour l’originalité je pense. Vu quelque part entre La-Chaussée-Saint-Victor et Saint-Denis-sur-Loire.

Château de Saint-Denis-sur-Loire

60_chateau_saint_denis

Saint-Denis Castle goes back to the middle ages. The original stronghold was bought by the Hurault family in 1341 and converted into an elegant manor house. The base of the old fort has been preserved and forms a terrace. The bill of sale mentions the presence of a thermal spring.

After Catherine de Médicis was crowned Queen of France in 1547, she rehabilitated the thermal baths. Her husband, Henri II, King of France and his son Henri III, who was crowned in 1575, came to take the waters at Saint-Denis-les-Fontaines, as it was then known.

In 1851, Elisabeth Hurault rehabilitated the waters and obtained permission to have the mineral baths of Saint-Denis-Lez-Blois restored by a company whose president was Eugène Riffault, mayor of Blois.

Le château de Saint-Denis remontent au Haut Moyen âge. Cette ancienne place forte est achetée par la famille Hurault en 1341 et agrandie pour être transformée en élégant manoir. Les soubassements de l’ancienne forteresse sont conservés et forment une terrasse.L’acte de vente mentionned la présence d’eaux thermales.

A partir de la moitié du XVIème siècle, Catherine de Médicis devenue Reine de France en 1547, entreprend la réhabilitation des Thermes. Henri II roi de France son époux, son fils Henri III futur roi de France en 1575, vinrent prendre les eaux à Saint-Denis-les-Fontaines

En 1851 Elisabeth Hurault réhabilite les eaux et obtient l’arrêté d’utilité publique qui permet l’exploitation des sources minérales de Saint-Denis-Lez-Blois par une société présidée par Eugène Riffault, maire de Blois.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...